Archives par mot-clé : brulé

Brûleeeerrr !

Je mets le projet en pause jusqu’au 6 mai parce que décidément, je ne suis pas très doué avec mes petits doigts boudinés.

Pour tout vous dire, j’ai cramé l’Arduino à cause d’un bête court-circuit : deux brins de fils en 12V qui se touchent, un petit “pouf”, un ridicule nuage de fumée, et plus rien, plus de jus dans le Due. Je viens aussi de vérifier mes cartes de MOSFETS, 2 canaux sont HS car ils laissent toujours passer le courant. C’est ballot quand je pense que j’ai réussi à souder sans faire de court-jus jusqu’ici. C’est la vie “physique”, faut que je m’y fasse. ^^’

La prochaine étape est la réception d’un nouvel Arduino Due qui devrait arriver le 6 mai. D’ici là, je vais tout de même publier 2 articles sur l’écran LED (s’il n’a pas été atteint par le grand blackout) et sur le lance bille que j’ai enfin réussi à faire. Et peut-être, peut-être qu’ensuite, j’arriverai enfin à tester ces £#@%* de flippers !

Petite info du jour : manifestement certains vols chinois reprennent. J’ai reçu aujourd’hui plusieurs commandes AliExpress (dont mes cartes MOSFETs à 6€ que j’ai payées 17€ chez Amazon et que j’ai reçues hier, haha).

A bientôt 🙂

Les flippers ! – Partie 2

Installation du deuxième flipper

Ca se passe exactement comme pour le premier. Il me faut cependant m’assurer que les flippers au repos et levés seront bien symétriques.

Côté code, vu que je vais utiliser le PWM je passe d’un digitalWrite à un analogWrite.

Mise en place des boutons !

Après avoir vérifié les pattes au multimètre (faute de doc), on soude et on teste avec un bouton ! D’abord le petit code de test :

  int pushedSolenoidLeftButton = digitalRead(pinSolenoidLeftButton);

  if (pushedSolenoidLeftButton == 1)
  {
    Serial.println("LEFT PUSHED");  
    analogWrite(pinSolenoidRightFlipper, 255);
  }
  else
  {
    Serial.println("LEFT RELEASED");  
    analogWrite(pinSolenoidRightFlipper, 0);
  }

Et le résultat :

Ajout des ressorts

J’ai commandé quelques ressorts et rondelles, ça sert toujours quand on fait un flipper. Ils ont bravé le confinement pour venir me rejoindre et je les ai aussitôt montés. J’avais d’abord prévu de les accrocher sur le côté du support du solénoïde, mais ce qui est relou, c’est que ça aurait de nouveau ajouté une résistance à mes flippers déjà pas extrêmement puissants. Alors finalement, j’ai placé de petits ressorts que la tête du solénoïde et ça fonctionne très très bien ! C’est finalement le ressort du solénoïde lui-même qui ramène le flipper en position inactive.

Ajout des élastiques

Ca n’a l’air de rien, mais les élastiques vont apporter du confort et un look mieux fini aux flippers. Encore une fois, ceux-ci sont imprimés en PTU.

Ca commence à avoir de la figure !

Ajout des buttées

Et bien non ! Ce paragraphe saute car les flippers sont suffisamment retenus par les ressorts. S’ils continuent à faire leur job, pas besoin de buttées pour les empêcher de monter trop haut.

Tests !

On arrive maintenant à un moment “historique” : je vais tester pour la première fois le flipper !

Et là, c’est le drame*

Premier test pas très probant. Je pensais avoir dimensionné correctement les câbles, c’était sans penser au câble chinois ! Et pourtant tout le monde le sait : si ça vient d’AliExpress, de Banggood, de Wish ou de leurs potes, il faut toujours, toujours faire attention. Toujours vérifier que la qualité du produit est acceptable, et toujours le tester généreusement.

Dans mon cas, j’ai voulu éviter de dénuder une prise Molex de mon alim (sait-on jamais, elle pourrait resservir) et mettre un pont entre elle et la carte des MOSFETs. Pour cela, j’ai acheté un câble qui fournit du 12V (câble jaune) et j’ai coupé le connecteur PCI Express pour le connecter directement à la carte.

* : © Michel Creton, La Nuit des héros.

L’objet du drame

Haha. Bien mal m’en a pris car les câbles d’AliExpress sont mal sertis et trop fins… J’ai bêtement (faut admettre) supposé que les câbles d’alimentation de PC répondaient tous aux mêmes contraintes d’ampérage. Ben non, erreur de débutant, je n’ai pas fais assez attention.

Regardez ci-dessous la différence entre un câble “normal” et un “chinois”.

Je m’estime heureux, seul un MOSFET de la carte a brûlé. J’ai donc fini par dénuder la prise Molex de mon alim et connecter ses brins directement sur la carte. J’ai également recommandé des cartes de MOSFETs sur Amazon pour 3 fois leur prix :'(.

Deuxième test !

Il y aura donc une partie 3 à cet article. Ca montre aussi que quand on débute en électronique, on a beau manipuler des tensions faibles, il faut toujours être prudent.