Point d’étape du 18 avril

Je n’ai pas fait d’avancée majeure ces dernier temps, mais je ne glande pas ! 😉 Le confinement fait que mes commandes Ali Express sont vraisemblablement bloquées alors je me débrouille, j’avance à tâton. Mais j’avance :

  • J’ai percé les emplacements des flippers, non sans une certaine fébrilité car j’ai l’habitude de trouer puis de dire “Ah merde, c’était pas là, ça va faire con…”
  • J’ai corrigé l’angle des flippers qui ne sera plus de 25 mais de 35° (on voit la différence sur la photo suivante). Je me tâte aussi sur les 6.5° d’inclinaison, mais ça dépendra de la puissance des flippers.
  • J’ai ajouté les guides vers le trou de la perte de balle (en noir).
  • J’ai ajouté quelques menues améliorations comme la tour de rebond dans le trou de perte, et des éléments de maintien des solénoïdes de 2 A.
  • J’attends la livraison de roulements à bille de 8 mm pour maintenir les flippers et monter tout ça. Ca sera un article à part entière !
Le bas du flipper
  • J’ai fait ce qui devrait être le design final du pied du flipper qui sera actionné par le solénoïde de 8 A. Je considère que c’est vraiment LE truc à ne pas rater sur le flipper.
Le pied de flipper qui sera actionné par le gros solénoïde sous le plateau
  • J’ai créé des couloirs latéraux en PLA et à ma grande surprise, ça se comporte de façon satisfaisante. Les gros guides bleus vers les flippers fonctionnent, je vais juste les épaissir si la bille reste bloquée par le flipper lors de mes prochains tests.
Couloirs létéraux
  • J’ai créé un gabarit pour réaliser les bumpers latéraux (sur la photo ci-dessus).
  • J’ai testé l’impression en TPU des gros élastiques. J’ai découvert (mais sans surprise) qu’il va me falloir étirer l’élastique au-delà de la taille prévue pour qu’il soit bien tendu. J’espère que le TPU ne perd pas son élasticité avec le temps (je teste).
  • J’ai galéré à trouver la vitesse d’impression et la température idéale avec le TPU SUNLU. Ce qui fonctionne pour moi :
    • une rétractation faible
    • une vitesse d’impression lente à 20 mm/s
    • une température de 220° pour que la première couche adhère et 210 ensuite.
    • une température de 70° pour mon bed et de 60 ensuite (je pense que les beds des Ender 3 Pro chauffent moins fort que les beds en verre).
    • Une hauteur de couche de 0.28 mm.
    • une rétractation nulle ou très faible.
    • un cierge de prière, magnum édition.
  • Pour les bumpers latéraux : j’ai commencé à réfléchir au montage d’un capteur et d’un solénoïde de renvoi de la bille. Ca sera moins chaud qu’un bumper champignon, mais quand même…
  • J’ai monté un squelette de bumper latéral avec mes poteaux maison :
Un début de bumper. Il est étiré de 1cm de plus sur son côté le plus long pour que l’élastique soit tendu.
  • Je n’ai pas encore réussi à créer un lance-bille compact, mais j’y travaille…
  • J’ai de bonnes idées pour les bumpers champignons avec une grille métallique qui fera le contact sur une autre grille. On en reparlera.
  • J’ai réfléchi à la couverture de la zone basse et à lui ajouter un bandeau de leds qui me permettra au passage d’illuminer les photorésistances.
  • Je pense vous faire une section avec les STL qui fonctionnent bien pour la conception des pièces en 3D.
  • Faudrait que je ne tarde pas à vernir le plateau ! ^^
  • Etc.

Bref, je suis sur tous les fronts en ce moment. 🙂
Le prochain article parlera normalement des flippers. Suspense !

Laisser un commentaire