8 comments on “Anthropocentrisme

  1. Merci de ta réponse Eddy Malou !

    Mais tu dis à un moment “la distinction de membres d’espèces différentes ne peut parfois se faire qu’au niveau génétique”, cependant au niveau génétique seul 10% de l’ ADN différencie les Hommes entre eux, mais il y à aussi 10% qui differenie l’homme des grands singes !

    Eirp ne suov ej.

    • Ruojnob monsieur fidèle, par “membres d’espèces différentes” je désignais le fait que deux individus (comme par exemple un Homo sapiens et un Homo neandertalensis, très proches physiquement) peuvent voir leur appartenance à deux espèces différentes trouvée exclusivement en effectuant une analyse du code génétique, ou parfois en réalisant des expériences d’hybridation. Comme je le mentionne également dans l’article, la notion d’« espèce » a été définie par l’homme et ne correspond pas à la réalité — chaque individu a un code génétique différent, et à chaque génération l’espèce évolue — mais le non-réalisme de la classification phylogénétique en taxons sera abordé dans un article futur, comme je l’ai également dit. Je vous en prie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *